l'anesthésie des NAC

 

 Plusieurs circonstances peuvent nécessiter d'anesthésier un NAC

  • pour réaliser des examens (examen dentaire, radiographie, prise de sang…),
  • pour réaliser des soins divers (plaies, correction dentaire...)
  • pour réaliser une chirurgie (stérilisation par exemple)

 L’anesthésie gazeuse consiste à faire inhaler au NAC un mélange d’oxygène et de gaz anesthésique (isoflurane le plus souvent) délivré par un appareil. 

 

Avant l'anesthésie

Le lapin, par exemple, ne se met pas à jeûn, car il est incapable de vomir et donc les risques anesthésiques liés aux vomissements et fausses déglutitions sont exclus. D'autre part une diète prolongée peut retarder la bonne reprise du transit après l'intervention.

Le furet quant à lui, a un transit intestinal court, et ne doit pas être laissé à la diète plus de 6h sous peine d'être victime d'hypoglycémie. Le mieux est de se lever dans la nuit avant l'intervention pour retirer eau et croquettes.


 

Pendant l’anesthésie

Pour endormir l’animal, on utilise généralement la boîte à induction : l'animal est placé dans une boîte transparente et hermétique dans laquelle le gaz est envoyé.

 

On peut aussi utiliser un masque pour l'endormir mais cela est souvent source de stress.

 

Pour entretenir l'anesthésie lors de l'intervention, nous utilisons:

  • soit le masque 
  • soit l'intubation, où l'animal reçoit le gaz anesthésique directement dans la trachée

 Pendant l'anesthésie une attention toute particulière est faite sur le maintien de la température corporelle. Pour éviter les hypothermies, le NAC est placé sur un tapis chauffant et ce jusqu'à régulation de sa température corporelle après le réveil.

Un gel occulaire pour éviter le déssechement de la cornée est appliqué dans les deux yeux dès le début de l'anesthésie.


Anesthésie d'un cacatoes en images:



Le cacatoes est dans sa cage, prêt pour l'intervention


 

 

Le cacatoes est mis dans la boite à induction



Puis, relais anesthésique au masque : le cacatoes est prêt pour l'intervention

 


Pour conclure, ce mode d'anesthésie comprend de nombreux avantages :


Le NAC s'endort et se réveille rapidement  ce qui diminue le temps global de l'anesthésie.

Cette anesthésie est sûre, et souple d'utilisation (facilement réversible en cas de complications et modulable). En plus du gaz anesthésique, l'appareil envoie en continu de l'oxygène ce qui garantit une sécurité supplémentaire.

 

Actualités
Mon compte
Inscription
Mon compte
Newsletter