L’implant chez le furet : une alternative à la stérilisation chirurgicale


 

 

 

Jusqu'à il y a peu, seule la stérilisation chirurgicale des furets était proposée aux propriétaires.  Désormais, un implant permet de proposer une alternative réversible à la stérilisation chirurgicale.


Intérêts de la stérilisation

 

Chez la femelle :

 

La stérilisation est indispensable si l’on ne souhaite pas   faire reproduire sa furette.

 

En effet, une femelle furet non saillie va rester en chaleurs sans interruption plusieurs semaines et cela va induire à la longue, et de manière quasi systématique ce que l’on appelle une aplasie médullaire dont l'issue est généralement fatale.

 

Il s’agit d’une diminution de production par la moelle osseuse des différentes cellules sanguines. Cela provoque des anémies sévères (par diminution de la quantité de globules rouges) et une baisse de production de plaquettes et de globules blancs. La furette devient donc extrêmement faible et sensible aux infections bactériennes.

 

Il faut donc absolument faire stériliser une femelle que vous ne présentez pas au mâle à chaque cycle de chaleurs.

 

 

Chez le mâle

 

 La stérilisation chez le mâle diminue la libido, l’odeur corporelle, le comportement de marquage urinaire et l’agressivité. Elle réduit également la coloration jaune des furets blancs.

  

La stérilisation peut être physique (chirurgicale) ou chimique (implant contraceptif : Suprelorin®). La stérilisation chimique est fortement recommandée à l'heure actuelle.

 

En effet, il est désormais admis que la stérilisation chirurgicale favoriserait sur le long terme l'apparition de la maladie surrénalienne.

 

De plus, on constate une augmentation des comportements de jeux par rapport aux individus castrés chirurgicalement (Applied Animal Behavior science, 115 (2008) 104-121).

 

 

Mode d’action du Suprelorin® chez le furet

Le Suprelorin® est un implant contenant un analogue de synthèse de la GnRH qui est libéré de façon continue. Il en résulte une inhibition de la fonction reproductrice, aussi bien chez le mâle que chez la femelle. 

 

L'infertilité est obtenue entre 5 et 14 semaines après la pose.

 

 Ces effets sont réversibles dans les deux sexes, et sans effets secondaires majeurs. Les animaux retrouvent une fertilité normale à la fin de l’action de l’implant. Une saillie reste donc ultérieurement possible.

 

Le Suprelorin® est donc une alternative à la stérilisation chirurgicale chez le furet, qu’il soit de sexe mâle ou femelle.

 

En pratique :

 

D'après la notice, le Suprelorin® 9,4mg est utilisable chez le furet mâle pubère. Cependant, ce produit largement utilisé par les vétérinaires, a montré son efficacité et son innocuité également chez la femelle. De même, il est possible d'implanter le Suprelorin® 4,7mg, selon les attentes du propriétaire.

 

 

 

En pratique, le Suprelorin® est utilisable aussi bien chez le furet mâle que chez la femelle, quel que soit son stade physiologique. On peut donc implanter aussi bien en période de repos sexuel, qu'en période d’activité sexuelle (femelle en chaleur, mâle en rut).

 

Chez le jeune, on l’utilisera à partir de la puberté soit à partir l’âge de 8-12 mois pour le mâle et de 7-10 mois pour la femelle, avant l’apparition de l’activité sexuelle ou au début de la période de rut (décembre).

 

Même si la pose de l'implant est en théorie possible sur un animal éveillé, nous vous conseillons de poser l'implant sur votre furet anesthésié, notamment pour le bien être de votre furet (évite une contention ferme et évite la douleur lié à la taille du trocart). L'anesthésie gazeuse flash permet un réveil très rapide et nous vous rendrons votre animal immédiatement après la pose de l'implant, lors de la consultation.

 

L'implant est posé par voie sous-cutanée avec une asepsie de rigueur, sur la droite de l’encolure ou au niveau de l’espace interscapulaire pour éviter une confusion avec la puce électronique implantée à gauche de l’encolure.

 

Que doit savoir le propriétaire du furet ?

 

Un œdème modéré et transitoire peut être constaté sur le site d'implantation. De même, une rougeur et une démangeaison peuvent être occasionnellement observées. Ces réactions secondaires sont sans conséquences sur l'état général.

 

Les quinze premiers jours, les hormones augmentent de façon transitoire. Par conséquent, le mâle ou la femelle peuvent présenter une odeur corporelle plus importante, et la femelle implantée pendant ses chaleurs peut avoir un œdème transitoire de la vulve, voire quelques écoulements. Il s'agit de signes normaux. Cela s’arrête complètement au bout de trois semaines.

 

Les furets implantés doivent donc être maintenus séparés pendant quelques semaines si l'on veut éviter d'avoir des petits.

 

Aucun effet secondaire (comportement modifié, prise de poids, alopécie,…) n’est noté par la suite.

 

L'utilisation de l'implant chez les individus destinés à la reproduction doit se faire avec prudence car la durée d'action est variable et on ne peut donc pas pronostiquer le retour de la fertilité

 

Durée d’action de l'implant

 

La notice du Suprelorin prévoit de réimplanter les mâles tous les 16 mois afin de maintenir l'efficacité de l'implant avec l'implant à 9,4mg.

 

Le furet peut être réimplanté sans problème après la fin d’activité de l’implant précédent. L’âge du furet et son état de santé seront à prendre en considération pour le renouvellement.

 

Il n’est pas nécessaire d’enlever un implant qui arrive au terme de son activité, en raison de son caractère biocompatible. Sa résorption sera d’ailleurs presque complète.

 

En pratique, comme la durée d'action est très variable. En effet, la durée estimée des effets contraceptifs du Suprelorin® 4,7 mg est de 1 à 2 ans et de 3 à 4 ans pour le Suprelorin 9.4mg, si on prend le soin de le poser plutôt lors de la période de rut, à la fin de l’hiver ou au printemps.

 

Par conséquent, la pose d’un nouvel implant sur les mâles sera motivée par la reprise de l’activité sexuelle (retour des testicules à leur taille normale en position scrotale, reprise de la séborrhée donc de l’odeur forte) qui réaugmente en fin d'activité de l'implant.

 

On pourra aussi chez le furet mâle encore jeune, renouveler l’implant tous les 16 mois, conformément à la notice, même s'il n'est pas revenu en rut, pour assurer la prévention de la maladie surrénalienne.

 

Chez la femelle, on peut attendre le retour des chaleurs mais il est recommandé d'implanter régulièrement, avant ces signes, afin de limiter au maximum le risque d'aplasie médullaire (et aussi la maladie surrénalienne). On utilisera préférentiellement l'implant à 4,7mg.

 

Conclusion

 

L’utilisation du Suprelorin® chez le furet permet une stérilisation chimique prolongée de 1 à 4 ans, réversible et sans effets secondaires, aussi bien chez le mâle que chez la femelle, tout en limitant le risque de maladie surrénalienne dans les deux sexes et d'aplasie médullaire chez la femelle.

Il s'agit d'une procédure très bien tolérée chez le furet et sans douleur si l'on respecte le protocole.

 

 

 

 

Actualités
Mon compte
Inscription
Mon compte
Newsletter